Under Construction
Country Sector Sovereign / Non-Sovereign Title Commitment in UA Status Signature Date
Multinational Power Sovereign Multinational - Nigeria-Niger-Benin-Burkina Faso Power Interconnection Project 36,500,000 Implementation
Djibouti Power Sovereign Djibouti – Geothermal Exploration Project in the Lake Assal Region 10,740,000 Implementation
Multinational Power Sovereign Multinational - Projet d’interconnexion électrique Cameroun- Tchad (composante Tchad) 27,500,000 Implementation
Madagascar Power Sovereign Madagascar - Etude de faisabilité du projet de renforcement et d'interconnexion des réseaux de transport d'énergie électrique 1,000,000 Implementation
Multinational Power Sovereign Multinational - 225KV Guinea-Mali Electricity Interconnection Project 30,000,000 Implementation
Multinational Power Sovereign Multinational - 225KV Guinea-Mali Electricity Interconnection Project 30,000,000 Implementation
Mali Power Sovereign Mali - Mini Hydropower Plants and Related Distribution Networks Development Project (PDM-Hydro) 20,000,000 Implementation

EVENTS

La Banque africaine de développement lance le 1er indice de réglementation de l'électricité

La Banque africaine de développement lancera, le 20 juin 2018, son indice phare de l'électricité (ERI), un rapport spécial qui mesure le niveau de développement des cadres réglementaires dans les pays africains et examine leur impact sur les performances de leurs secteurs électriques respectifs.

L'ERI sera lancée en marge du Forum sur l'énergie en Afrique 2018 (AEF), qui aura lieu du 19 au 22 juin 2018 à Le Morne, à Maurice. La délégation de la Banque auprès de l’AEF est dirigée par son vice-président pour l’énergie, l’énergie, le changement climatique et la croissance verte, Amadou Hott.

L'ERI a été développée à partir d'informations collectées auprès des régulateurs du secteur de l'électricité et des services publics d'électricité dans 15 pays africains.

Grâce à son nouveau pacte pour l’énergie en Afrique, la Banque africaine de développement vise à atteindre l’accès universel à l’énergie en Afrique d’ici à 2025. La réalisation de cet objectif nécessitera des investissements privés considérables dans les actifs énergétiques et énergétiques des pays africains. La clé de la mobilisation de ce flux crucial de financement est la mise en place d'un environnement réglementaire solide du secteur énergétique, fondé sur l'état de droit et gouverné de manière transparente et efficace.

L'évaluation périodique des régulateurs, telle qu'elle est pratiquée dans de nombreux pays développés, est importante car elle permet d'identifier rapidement les problèmes ou les lacunes afin que des mesures correctives puissent être mises en œuvre dès que possible.

Une conférence de presse suivra immédiatement après le lancement de l'IRA dans le salon ministériel de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), AEF Village.